Ces questions que l'on se pose sur le sommeil

Peut-on devenir un lève-tôt,
un couche-tard ou un petit dormeur ?

Remarques liminaires :

  • L'application Pokémon Sleep a été conçue à des fins de divertissement uniquement et non de dépistage, de diagnostic ou de traitement de problèmes médicaux ou maladies.
  • Les informations contenues dans le présent article, ainsi que le score de sommeil enregistré dans Pokémon Sleep, ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un professionnel de santé, et ne constituent en aucun cas un diagnostic ou un traitement en cas de trouble du sommeil. Si vous présentez des signes ou des symptômes liés à un trouble du sommeil, veuillez consulter un professionnel de santé.
  • Sauf mention contraire, les informations sur le sommeil contenues dans le présent article sont destinées aux adultes.

Les petits dormeurs (ces personnes ayant besoin de peu de sommeil) sont généralement nés avec cette caractéristique. Cela fait partie de leur ADN. Il est quasiment impossible de modifier la quantité de sommeil nécessaire à l’organisme par la pratique ou l’effort. Il en va de même pour les personnes étant plutôt du matin ou du soir : certaines personnes sont naturellement du matin, d’autres du soir. Il serait particulièrement difficile pour quelqu’un habitué aux heures tardives de se forcer à devenir matinal. Aucun de ces types (petit dormeur, gros dormeur, lève-tôt, couche-tard) n’est mieux qu’un autre ; ce qui compte, c’est que la personne concernée ne souffre pas d’un trouble du sommeil et que son propre rythme de sommeil lui convienne.

Il existe peu de recherches sur les petits dormeurs, car ce profil est très rare. En réalité, la plupart des personnes qui se considèrent comme de petits dormeurs sont sans doute en manque de sommeil.

Source : Seystahl, K., et al., « Development of a Short Sleeper Phenotype after Third Ventriculostomy in a Patient with Ependymal Cysts », Journal of Clinical Sleep Medicine, 15 février 2014, vol. 10, no 2, p. 211-213

À propos du professeur Yanagisawa

Masashi Yanagisawa,
PDG de S'UIMIN Inc.

Né à Tokyo en 1960, Masashi Yanagisawa est titulaire d’un diplôme de médecine de l’université de Tsukuba et membre de la National Academy of Sciences des États-Unis. En 1987, alors qu’il est encore étudiant, il découvre l’endothéline, un peptide vasoconstricteur. L’année suivante, il découvre l’orexine, un neuropeptide qui régule le sommeil et l’éveil. À l’âge de 31 ans, le professeur Yanagisawa se rend aux États-Unis. Pendant vingt-quatre ans, il sera directeur de laboratoire à l’université du Texas ainsi qu’au Howard Hughes Medical Institute. En 2012, le professeur émérite fonde l’International Institute for Integrative Sleep Medicine (WPI-IIIS) dans le cadre de l’initiative de recherche World Premier International Research Initiative du ministère japonais de l’Éducation, de la Culture, des Sports et des Sciences. En 2017, le professeur Yanagisawa fonde S’UIMIN Inc., dont il est actuellement le PDG.

Il a supervisé l’apport d’informations liées au sommeil lors de la conception de Pokémon Sleep.

Le professeur Yanagisawa a reçu plusieurs distinctions honorifiques japonaises, dont la médaille au ruban pourpre en 2016, ainsi que le prix Asahi et le prix de médecine de l’université Keiō en 2018. En 2019, il a été reconnu en tant que personne de mérite culturel au Japon. En 2023, il a été lauréat du Breakthrough Prize in Life Sciences.